Page d'accueil / Thèmes / Pesticides

Pour une agriculture libérée des pesticides

Vision Landwirtschaft s'est beaucoup consacrée aux pesticides et à leur utilisation en agriculture ces dernières années. Il a en résulté le plan de réduction des pesticides en Suisse et d'autre études. Elles montrent que l'utilisation des pesticides peut être fortement réduit en Suisse et qu'à long terme une agriculture sans pesticides est possible et nécessaire. Cela pourrait rapporter à l'agriculture suisse d'importants avantages sur le marché à l'avenir.
La Suisse fait partie des pays avec une utilisation particulièrement grande de pesticides. Une grande partie de cette utilisation de poisons n'est pas indispensable. Avec des mesures facilement applicables, on pourrait la réduire de 50% d'ici à 2020. C'est ce que montre le plan de réduction des pesticides en Suisse que Vision Landwirtschaft a publié en mai 2016.

Mais à plus long terme, il faut un changement de paradigme. Une production alimentaire dépendante de l'utilisation permanente de poisons n'a pas de futur. Une agriculture sans pesticide est tout à fait réalisable et n'est pas une utopie. Cela aussi le montrent des études, entre autres de Vision Landwirtschaft, mais aussi et surtout de nombreuses exploitations agricoles qui se passent depuis longtemps de pesticides. Vision Landwirtschaft a rallié presque 30 organisations des milieux de l'agriculture, de l'environnement, de la santé, de la technique et des consommateurs autour de la vision d'un futur de l'agriculture suisse sans pesticide. Maintenant, il faut encore le soutien actif des politiques et de l'administration fédérale.

L'avenir de l'agriculture suisse réside dans une production de qualité, qui se démarque de l'étranger, et pas seulement sur le papier mais avec une preuve solide par l'acte. Une production sans pesticide est une caractéristique distinctive qui apporte une plus-value énorme aux hommes et à l'environnement, que l'on peut communiquer facilement, et que de nombreux consommateurs souhaitent. Presqu'aucun autre pays que la Suisse n'a d'aussi bonnes conditions et autant de fonds publics pour matérialiser une telle agriculture. Il n'y a donc aucune raison pour retarder une mise en oeuvre active.
Contributions au thème
LE MONDE / ARTICLE DE JOURNAL 28.2. 2017

Agriculture : pourquoi la réduction des pesticides est possible

La thématique des pesticides est au cœur des préoccupations de nos voisins français. Quelques jours après la publication des résultats navrants des statistiques nationales sur ce sujet, une étude, basée sur le monitoring de nombreuses fermes témoins, montre qu'une forte réduction du recours aux pesticides n'entame pas la productivité. La proportion de 42% est même avancée. Pour rappel, les chiffres du plan de réduction des pesticides en Suisse sont du même ordre de grandeur, ceci pour les mesures à court terme !

Contributions relatives

VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 17.12. 2016

Mon beau sapin, est-ce que tu es issu de la production durable?

La production de sapins suisses est en augmentation. Mais la provenance locale n'est pas toujours motivée par des choix écologiques. Un projet mené par Coop et Vision Agriculture montre comment il est possible de lier les deux !

Continuer
VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 26.10. 2016

L’agriculture suisse a besoin d’un plan d’action national sur les pesticides plus ambitieux!

La mise en consultation du plan d’action national sur les produits phytosanitaires (PAN-PPh) se termine à la fin de la semaine. Vision Agriculture ne peut que soutenir la démarche entreprise par la Suisse d’élaborer un plan d’action national. De même, nous soutenons les propositions formulées dans le PAN visant à améliorer l’utilisation et la sécurité des produits phytosanitaires (PPh), avec comme optique d’en utiliser « aussi peu que possible mais autant que nécessaire ». Toujours-est-il que la version actuelle du PAN reste clairement éloignée des missions qui lui sont confiées.

Continuer
VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 25.5. 2016

Plan de réduction des pesticides en Suisse: large alliance visant à réduire fortement l'utilisation des pesticides en Suisse

En Suisse, les pesticides sont utilisés en quantités nettement supérieures aux besoins. D’ici à 2020, il serait possible d’en réduire l’utilisation de plus de 50%. C’est ce qui ressort du plan de réduction des pesticides publié aujourd’hui par Vision Landwirtschaft, dont les revendications sont soutenues par une large alliance des cercles de l’agriculture, de l’approvisionnement en eau potable, de la protection des eaux, de l’environnement, de la santé et des consommateurs. Le plan de réduction des pesticides présente des alternatives possibles à l’utilisation actuelle des pesticides et complète ainsi le plan d’action national sur les produits phytosanitaires que le Conseil fédéral va mettre en consultation ces prochaines semaines.

Continuer
VISION AGRICULTURE / LIVRE 1.5. 2016

Plan de réduction des pesticides en Suisse

Le plan de réduction des pesticides livre des analyses sur la situation des pesticides en Suisse et montre ce qui est possible et nécessaire pour réduire de manière significative la charge en pesticides sur l'homme et l'environnement tout en répondant aux prescriptions légales. Le plan de réduction des pesticides, publié en mai 2016 par Vision Landwirtschaft, complète le plan d'action national de la Confédération sur les produits phytosanitaires avec des analyses critiques, et montre de nombreuses alternatives à l'utilisation actuelle et intensive des pesticides en Suisse.
27 Organisations soutiennent la ligne directrice du plan de réduction des pesticides.

Commande online de la version imprimée (20.- Fr. pour la version complète, 5.- Fr. pour la version abrégée, plus 4.- Fr. de frais de port et d'emballage): Contact

Documents

NATURE / RAPPORT SCIENTIFIQUE 13.10. 2015

Les reines aussi touchées par les néocinotinoides

Des chercheurs ont démontré que deux insecticides du groupe des néonicotinoïdes ont des effets graves sur la fécondité des reines . Cela pourrait nuire aux colonies d'abeilles entières car les abeilles mellifères sont un modèle d'organisation sociale complexe basé sur la division du travail. Il n'y a qu'un seule reine par colonie et elle seule pond des œufs pour assurer le renouvellement des ouvrières. L'état de santé de cette reine est crucial pour la survie de la colonie.

Liens

MÉDECINS EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT (MFE),GREENPEACE ET KONSUMENTENSCHUTZ / COMMUNIQUÉ DE PRESSE 5.10. 2015

«Le glyphosate n’a rien à faire dans la chaîne alimentaire»

Dans les prochains mois, les autorités vont décider, en Suisse ainsi que dans l'UE, de prolonger ou non l'autorisation du glyphosate. L'OMS a classifié l'herbicide le plus utilisé de par le monde comme étant probablement cancérigène. L'autorité environnementale californienne veut même le classifier comme étant cancérigène. Mais ce n'est pas tout: des études de l'université de Leipzig rendent l'herbicide responsable aussi de malformations, notamment chez les cochons, et de maladies de carences chez les boeufs. En outre, elles associent le glyphosate à d'autres problèmes de santé graves chez les êtres humains. Dans ces circonstances, on ne peut répondre d'une poursuite de l'utilisation du glyphosate. Les médecins en faveur de l'environnement, Greenpeace et SKS Konsummentenschutz exigent une interdiction immédiate du glyphosate.

Liens

GREENPEACE / RAPPORT SCIENTIFIQUE 15.5. 2015

Santé: les pesticides sèment le trouble

"De nombreuses études montrent toutefois qu'il existe une relation statistique entre l'exposition à des pesticides et un risque accru de maladies. Les agriculteurs et les jardiniers sont particulièrement exposés", telle est la conclusion de l'analyse des cas d'exposition aux pesticides de différentes études déjà existantes.
En comparaison avec les pays européens, l'utilisation élevée de pesticides est une faiblesse de l'agriculture suisse face à l'environnement, la biodiversité, et la santé humaine. Vision Agriculture cherche à proposer une alternative solide avec l'élaboration de son propre plan d'action de réduction efficace de l'utilisation des pesticides par crainte que le plan d'action en préparation du gouvernement ne se résume qu'à un alibi.

Liens

AQUA & GAS / RAPPORT SCIENTIFIQUE 22.4. 2015

Etudes à charge contre les pesticides

Une étude vient de montrer que la charge en insecticides et fongicides a été sous-estimée en Suisse, avec des concentrations au-dessus des critères de qualité chronique pour certains insecticides, notemmant pour les pyréthroïdes, les organophosphates et les néonicotinoïdes.

Deux nouvelles études viennent aussi de montrer de manière inquiétante les effets encore pas connus des insecticides du groupe néonicotinoides sur les abeilles domestiques et sauvages. Celles-ci sont visiblement attirées par ce groupe de substances, et une exposition même faible affecte la reproduction des abeilles solitaires ainsi que la croissance des colonies de bourdons et leur reproduction.

Documents et Liens

VISION AGRICULTURE / COMMENTAIRE 9.7. 2014

Les insecticides néonicotinoïdes provoquent un désastre environnemental

Les insecticides néonicotinoïdes provoquent un désastre environnemental

Les néonicotinoïdes sont des insecticides très efficaces mais qui agissent de manière non spécifique. Ils sont utilisés largement dans de nombreuses cultures dans l'agriculture suisse, particulièrement pour le colza, les céréales, la production de légumes et l'arboriculture. Des quantités infimes suffisent déjà pour endommager le système nerveux des insectes.

Les indices se multiplient pour montrer que l'emploi de néonicotinoïdes dans l'agriculture ne porte pas seulement atteinte aux abeilles, comme cela a été largement discuté ces derniers mois, mais conduit à un recul drastique des populations d'insectes sur l'ensemble des terres agricoles. Cela perturbe toute la chaîne alimentaire, car les néonicotinoïdes sont facilement solubles dans l'eau et ne se dégradent que lentement. En moyenne, seulement 5% du pesticide reste là où il doit agir – à savoir sur ou dans la plante cultivée – et le reste se retrouve dans les sols, dans les eaux et dans l'air où il intoxique les écosystèmes à de larges échelles (voir figure ci-dessous).

Selon une étude récente publiée dans la revue scientifique "Nature", les populations d'oiseaux insectivores déclinent déjà de 3,5% par an avec des concentrations de seulement 20 nanogrammes d'Imidacloprid – un néonicotinoïde très répandu - dans les eaux de surface. La valeur limite est de 100 nanogrammes par litre dans la législation actuelle sur l'environnement en Suisse.

La raison de ce recul des populations d'oiseaux n'est pas un phénomène d'intoxication mais le manque de nourriture disponible. Dans les commentaires de la revue Nature, un parallèle est tiré entre le désastre causé par le DDT, utilisé à large échelle dans les années 1950 et 1960, et l'emploi actuel de néonicotinoïdes.

Pour Vision Landwirtschaft, il devient urgent et indispensable que la Confédération décrète une interdiction rapide et totale des insecticides néonicotinoïdes particulièrement insidieux. Nous invitons de plus les agriculteurs responsables à se passer volontairement de ce poison. De même nous convions les chaînes de transformation et de distribution à ne prendre en compte que les modes de production qui cultivent sans l'utilisation de néonicotinoïdes. Les labels Bio-Suisse et IP-Suisse en font partie. Ils montrent qu'une agriculture durable et productive est aussi possible sans ce poison problématique.

VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 1.9. 2013

Pesticides: des agriculteurs réagissent contre les dommages à leur santé

L'agriculture est fière de ses rendements de plus en plus hauts et de son rôle primordial dans l'approvisionnement de la population. A cette fin elle utilise volontiers, ou par obligation, des produits phytosanitaires. Mais à quel prix? Après de nombreux cas de maladies et de décès professionnels liés aux pesticides, une opposition paysanne s'est mise en place en France contre l'utilisation intensive des pesticides.

Continuer
VISION AGRICULTURE / LIVRE 1.1. 2011

Livre blanc de l'agriculture

Livre blanc de l'agriculture

La réforme agraire amorcée depuis bientôt deux décennies s'est arrêtée pratiquement à mi-chemin. Les instruments actuels de la politique agricole ne sont pas conformes à l'article constitutionnel de 1996. Le Livre blanc de l'agriculture suisse offre une analyse de la situation complète et accessible à tous ; elle met en évidence quelles réformes s'avèrent indispensables à la mise en œuvre d'une politique agricole porteuse d'avenir et conforme à la Constitution. En publiant ce livre, Vision Landwirtschaft pose une première pierre sur laquelle devra s'appuyer le débat qui s'instaurera au sujet de la politique agricole dans les années à venir.

Continuer