Page d'accueil / Thèmes / Sécurité de l’approvisionnement

Sécurité de l'approvisionnement mise à mal par la production surintensive

La sécurité de l'approvisionnement est la capacité à pouvoir nourrir la population autant que possible avec ses propres ressources en cas de crise. Le principal objectif de la sécurité de l'approvisionnement est la pérennisation des bases de production, surtout la fertilité des sols, des structures agricoles opérationnelles et les fonctions de l'écosystème. Les contributions à la sécurité de l'approvisionnement, qui représentent le poste le plus important des paiements directs, provoquent l'effet inverse. Elles encouragent une production trop intensive au détriment des bases de production.
Sous le couvert de la "sécurité de l'approvisionnement", la majeure partie des subventions agricoles vise aujourd'hui à continuer de favoriser la production agricole. Avec succès: la Suisse n'a encore jamais produit autant qu'aujourd'hui, chaque année un peu plus, alors que de moins en moins de terres sont exploitées. Toutefois, l'intensité de production atteinte porte préjudice depuis longtemps à la nature et donc aux bases de production de l'agriculture elles-mêmes. Fertilité des sols, fonctions des écosystèmes et biodiversité vont au plus mal. L'augmentation de la production porte atteinte de manière croissante la sécurité de l'approvisionnement.

La mise en pratique d'une politique agricole vraiment axée sur la sécurité de l'approvisionnement et la durabilité, c'est la préoccupation principale de Vision Landwirtschaft. Notre atelier de réflexion réalise des études et en tire des exigences concrètes. Au premier plan se trouve la suppression des contributions à la sécurité de l'approvisionnement, soit le plus gros poste, et en même temps le poste le plus nuisible des paiements direct avec plus de 1 milliard de francs par année. Il est révélateur de relever que jusqu'à présent, ces contributions n'ont jamais fait l'objet d'une évaluation de leurs effets par la Confédération. Une intervention parlementaire qui le demandait a été bloquée avec succès par un représentant de l'Union suisse des paysans. "So funktioniert die agrarpolitische Bananenrepublik Schweiz" (C'est ainsi que fonctionne la politique agricole de la république bananière Suisse), titrait alors Vision Landwirtschaft.
Nouvelles et contributions sur ce thème:
DOMAINE PUBLIC / ARTICLE DE JOURNAL 3.6. 2016

Sécurité alimentaire et développement durable

L’initiative populaire de l’USP pour la sécurité alimentaire a été soutenue par le Conseil national. Mais en a-t-on besoin ? Quelques pistes de réflexion sont données dans un post du Domaine Public.

Contributions relatives

VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 31.5. 2016

Quels sont les champs d’action efficaces pour notre sécurité alimentaire?

Pour garantir l’approvisionnement alimentaire des hommes, selon la thèse largement répandue, il faut impérativement augmenter les rendements agricoles. Cependant un examen plus approfondi des interrelations complexes montre qu’une production encore plus intensive est la stratégie la plus inefficace et la plus nuisible à la sécurité de l’approvisionnement dans les pays avec une agriculture „high-input“.

Continuer
VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 8.3. 2016

Initiative pour la sécurité alimentaire: tromperie audacieuse

Pourquoi l’Union suisse des paysans lance une initiative et ne veut pas dire quels objectifs elle poursuit.

Continuer
VISION LANDWIRTSCHAFT / ARTICLE DE JOURNAL 14.1. 2016

Quelle production agricole voulons-nous en Suisse?

Il n'y a pas d'antinomie entre produire et préserver les ressources naturelles.

Documents

VISION AGRICULTURE / FICHE INFO 1.11. 2015

Fiche Info Nr. 5, novembre 2015: Agriculture multifonctionnelle: est-ce que la sécurité d'approvisionnement est conciliable avec l'efficience des ressources et la protection de la biodiversité?

Produire le plus possible, c'est devenu le but principal des organisations paysannes. La Confédération encourage aussi une production alimentaire toujours croissante en Suisse à travers la protection aux frontières, des subventions forfaitaires et des primes de cultures. Et cela au nom de la sécurité de l'approvisionnement. Pourtant une forte production en temps normal ne garantit pas un approvisionnement en cas de crise, et peut même le menacer. C'est le cas quand la production dépend toujours plus d'importations - par exemple fourrages, énergie, machines, engrais, pesticides - ou quand elle endommage la fertilité des sols. En outre, les prix aux producteurs souffrent d'une production trop forte.
Combien faut-il produire pour assurer une sécurité à l'approvisionnement, qui de plus soit acceptable? Vision Agriculture se penche sur cette question dans une nouvelle étude. Les résultats montrent que la sécurité à l'approvisionnement peut aussi être garantie avec 10 à 20 pourcent de production de moins qu'aujourd'hui. Pour autant que les réserves de terres nécessaires soient disponibles.

Documents

VISION AGRICULTURE / NEWSLETTER 11.2. 2014

Initiative USP pour la sécurité alimentaire – que du vent ou emballage trompeur?

L'Union suisse des paysans (USP) lance une "initiative populaire pour la sécurité alimentaire", pour "préserver, à long terme, l'approvisionnement de la population suisse avec des denrées alimentaires issues d'une production indigène diversifiée".

Continuer
VISION AGRICULTURE / FICHE INFO 1.11. 2011

Fiches info 2: Accroissement de la valeur ajoutée agricole

Propositions de perfectionnement du système des paiements directs de l'agriculture suisse – comparaison fondée sur des simulations

La proposition de réforme de la politique agricole 2014–2017, soumise par le Conseil fédéral, contient des améliorations essentielles par rapport au système actuel des paiements directs. Il ressort d'une comparaison détaillée avec la pro- position de Vision Landwirtschaft qu'elle est toutefois loin d'exploiter le poten- tiel d'optimisation en faveur de l'agriculture et de l'environnement.

Documents

VISION AGRICULTURE / LIVRE 1.1. 2011

Livre blanc de l'agriculture

Livre blanc de l'agriculture

La réforme agraire amorcée depuis bientôt deux décennies s'est arrêtée pratiquement à mi-chemin. Les instruments actuels de la politique agricole ne sont pas conformes à l'article constitutionnel de 1996. Le Livre blanc de l'agriculture suisse offre une analyse de la situation complète et accessible à tous ; elle met en évidence quelles réformes s'avèrent indispensables à la mise en œuvre d'une politique agricole porteuse d'avenir et conforme à la Constitution. En publiant ce livre, Vision Landwirtschaft pose une première pierre sur laquelle devra s'appuyer le débat qui s'instaurera au sujet de la politique agricole dans les années à venir.

Continuer