Viticulture vers le zéro pesticides
Le vigneron Roland Lenz de Uesslingen était habitué à traiter les champignons de sa vigne avec le fongicide Folpet. Puis il a soudainement eu des éruptions cutanées et de l’asthme. Cela a été un tournant pour lui. Découvrez son portrait dans la nouvelle newsletter.

Politique agricole suisse sur la mauvaise voie

Vision Landwirtschaft est un atelier de réflexion de spécialistes indépendants, qui défend la vision d'une politique agricole transparente, axée sur des objectifs, et d'une agriculture paysanne durable et économiquement forte. Une agriculture qui produit des denrées alimentaires et rend en même temps de précieux services à la société, pour lesquels elle est rémunérée de manière équitable.
C'est en substance ce que contient la Constitution suisse. Pourtant, avec les milliards de francs du contribuable, la politique agricole suisse pousse l'agriculture dans la direction opposée, vers une production aussi nuisible à l'environnement que trop intensive et terriblement dépendante de l'État.

Pas un seul des objectifs contraignants de développement durable n'a été atteint jusqu'à présent par la politique agricole. Du point de vue économique, c'est également un désastre. Poussée par des incitations inopportunes de l'État, l'agriculture suisse ne gagne aujourd'hui plus aucun centime de sa production, bien trop chère et bien trop intensive. Les fournisseurs omniprésents réalisent plus de chiffre d'affaires avec l'agriculture suisse, que l'agriculture suisse n'empoche avec sa propre production. Force est de constater que le revenu agricole ne provient plus que de l'argent de l'État.

De premiers pas timides vers la réforme de la politique agricole ont été faits en 2014, essentiellement sous la pression de Vision Landwirtschaft. D'autres doivent maintenant suivre de manière conséquente. La politique agricole doit enfin devenir conforme à la Constitution et l'agriculture doit être encouragée à générer de nouveau de la valeur ajoutée avec ses propres forces et avec une production durable. C'est pour cette vision que nous nous engageons comme précurseur bénéficiant d'un large réseau, avec des analyses indépendantes, des propositions détaillées et des exigences claires.

Biodiveristé et production, diversité des espèces et rentablitié ne sont pas antinomiques

Une symbiose entre biodiversité et agriculture a existé pendant des siècles. Jusqu'au début du siècle dernier, l'utilisation paysanne du sol a fortement contribué à une importante augmentation de la diversité en espèces en Suisse. Puis la tendance s'est inversée dans les années 50 avec la "révolution verte". Depuis, l'agriculture est en premier lieu responsable d'un effondrement sans précédent de la biodiversité. La rentabilité s'est écroulée de la même manière. Ce n'est pas un hasard. Économie et écologie doivent à nouveau tirer ensemble à la même corde. Projets et exploitations agricoles tracent la voie.
Alors que les indices les plus importants pour la biodiversité affichent toujours des tendances à la baisse, toujours plus d'exemples montrent comment la biodiversité peut être fortement favorisée en peu de temps avec une intégration intelligente dans les exploitations agricoles. Une production efficace et adaptée au site et la conservation de la biodiversité sont aussi intimement liées du point de vue économique. Ce qui est devenu réalité aujourd'hui pour une petite minorité d'exploitations, doit à nouveau devenir un standard. Vision Landwirtschaft considère comme l'une de ses tâches principales de rendre cela possible, avec une politique aux buts précis et enfin alignée sur le mandat de la Constitution, ainsi qu'un conseil réorienté.