Page d'accueil / Thèmes / Conseil et formation / Projet Máréfalva: l’avenir de l’agriculture traditionnelle dans l’une des régions d’Europe les plus riches en biodiversité
VISION AGRICULTURE / 1.2. 2020

Projet Máréfalva: l’avenir de l’agriculture traditionnelle dans l’une des régions d’Europe les plus riches en biodiversité

Vision Agriculture conseille, soutient et accompagne un projet agricole villageois en Transylvanie (Roumanie) qui allie de manière exemplaire production, biodiversité et préservation des structures de petites exploitations agricoles.

/_visionlandwirtschaft_prod/uploads//opt_MarefalvaDorfansicht.jpg

Le village de Máréfalva près des montagnes Harghita, dans le nord de la Roumanie, appartient avec quelques autres villages de Transylvanie aux dernières régions d’Europe dans lesquelles a été conservée une agriculture plutôt traditionnelle. L’immense richesse de la faune et de la flore a également été préservée. Cette "ancienne" forme d’exploitation du territoire sans aucune protection de la nature, mais aussi sans programme écologique pour l’agriculture, a sauvegardé jusqu’à ce jour la grande biodiversité des paysages de petites étendues avec beaucoup de structures.

La plupart des exploitations menacées de fermeture 

Toutefois, la rentabilité de cette agriculture est faible et de nombreuses exploitations ne répondent plus aux exigences de l'UE, ce qui nécessiterait des investissements. Mais l'argent manque. Une grande partie des jeunes travaillent aujourd'hui à l'étranger, principalement en Allemagne et en Suisse. Il y a une pénurie de main-d'œuvre partout. Une grande partie des quelques centaines d'exploitations agricoles qui existent encore sont menacées de fermeture dans les cinq prochaines années.

Avec ce projet, certains villageois engagés veulent, avec le soutien de la Suisse, essayer de maintenir les structures et la productivité de l'agriculture existante tout en impliquant des travailleurs locaux dans un projet innovant et durable. Sans détruire tout ce qui a été réalisé jusqu'à présent, l'efficacité économique des méthodes agricoles traditionnelles doit être considérablement accrue.

Un projet commun

Pour atteindre cet objectif, il faut combiner les étapes essentielles de la production dans une étable communautaire et développer de nouvelles formes de coopération entre les agriculteurs. Pour l'utilisation des terres arables, un concept détaillé d'utilisation des terres a été élaboré en collaboration avec Vision Landwirtschaft. Les piliers d'une utilisation particulièrement durable ont été définis à l'avance et de manière contraignante avec la nouvelle association d'agriculteurs Unitis.

Étable ouverte pour les bovins à cornes de race traditionelle

Dans le cadre d'un travail minutieux, une étable pour 68 vaches et 150 jeunes animaux a été planifiée. A cette fin, les responsables du village ont visité les bâtiments d'élevage les plus innovants de Suisse. Enfin, une étable ouverte pour vaches à cornes de Mettmenstetten a été choisi comme modèle pour le concept. La composition d'un troupeau de bovins roumains de race régional Fleckvieh est déjà en cours et les premières vaches ont déjà été achetées. Il s'agit d'une race traditionell à double usage, qui est adaptée à l'alimentation prévue avec pâture intégrale et qui fournit un bon rendement en viande en plus du lait. Cela rend la production beaucoup plus rentable, et permet en même temps de produire des quantités et une qualité qui peuvent être vendues à un prix acceptable sur le marché. Les producteurs individuels restent indépendants et les structures existantes peuvent être utilisées dans une large mesure comme auparavant.

Initiative locale

La force principale du projet tient dans l’équipe qui le dirige sur place. Les promoteurs et dirigeants sont Balázs Dávid et Lajos Dávid, deux personnalités qui ont grandi dans de petites exploitations de Máréfalva, apportent avec eux un remarquable bagage technique. Balázs est directeur du marketing de Gobe, qui est spécialisé dans la commercialisation de produits alimentaires locaux de haute qualité en Roumanie et gère ses propres magasins dans de nombreuses villes. Lajos a été maire de Máréfalva pendant de nombreuses années, a acquis une expérience agricole à l'étranger et a créé sa propre ferme dans la région. Balázs et Lajos ne vivent pas seulement dans le village, mais sont aussi fortement intégrés dans la communauté du village.

Depuis 2017, les promoteurs ont largement contribué avec leurs propres ressources et le soutien bénévole d’experts suisses, à la fondation de l’association d’agriculteurs Unitis Agricultural Cooperative. Ils ont élaboré un dossier complet qu'ils ont soumis le 7 septembre 2018 pour demander un financement de l’UE. Le projet a été approuvé en février 2019 - un grand succès! Les coûts budgétés seront donc couverts à 90%, soit 2 millions d’euros, par l'UE.

Lancement réussi du projet

L'association des agriculteurs a dû financer le montant restant de 200 000 euros par d'autres sources. Cependant, la capacité financière de ses membres était loin d'être suffisante et il était impossible d'obtenir des prêts des banques. Vision Landwirtschaft a donc entrepris de collecter des dons en Suisse et d'organiser des prêts. Grâce à la coopération d'amis et de nombreux donateurs, il a été possible de réunir les fonds nécessaires pour que la communauté puisse être financièrement stable. La construction commencera au printemps 2020, et de nombreux autres travaux préparatoires ont déjà été réalisés. Ainsi, le grand projet communautaire prend de plus en plus forme.

Le projet continue à être suivi de près par les experts de Vision Landwirtschaft - les liens étroits avec la région existent depuis plus de 10 ans. L'enjeu principale de cette coopération est d'assurer la durabilité de toutes les étapes et de faire du projet un modèle pour démontrer comment la production et la conservation de la biodiversité et du paysage peuvent être économiquement prospère, même dans des conditions difficiles.

Le projet n’a pas pour seul objectif de créer de nouvelles perspectives durables au niveau social et écologique pour l’agriculture et le paysage de Máréfalva. Il devrait aussi encourager les autres villages roumains qui se trouvent dans une situation similaire, leur faire profiter des expériences du projet, et les aider à prendre leur destin en main.

Un projet tributaire de dons

 Il reste encore de nombreux défis à relever. Par exemple, une valorisation écologique des surfaces cultivées est prévue. Pour ce faire, les prairies inutilisées et en jachère doivent être débroussaillées, la production traditionnelle de fruits avec d'anciennes variétés doit être relancée et le travail avec les chevaux doit être activement encouragé par l'achat de deux chevaux. Tous ces petits projets partiels ne sont actuellement pas encore financés. Vision Landwirtschaft est donc toujours à la recherche de donateurs qui sont prêts à soutenir le projet depuis la Suisse.


Les dons en faveur du projet Máréfalva bénéficient en intégralité au projet.

Plus d’informations: Andreas Bosshard, directeur de Vision Agriculture, abosshard@visionlandwirtschaft.ch, 056-641 11 55

Compte de dons: IBAN CH75 0900 0000 6023 7413 1, Vision Agriculture, mention "Marefalva"

/_visionlandwirtschaft_prod/uploads//opt_MarefalvaLandschaft.jpg
Paysage agricole dans les environs du village Máréfalva en Roumanie.